Un délicieux poulet sauce au vin blanc, olives et champignons

Un délicieux poulet sauce au vin blanc, olives et champignons

Là encore le poulet au vin blanc est une recette que j’ai volée à ma mère. Bon, je l’ai pas vraiment volée. Avant de quitter la maison pour aller vivre tout seul dans un studio, je lui avais demandé de me donner les recettes que j’aimais le plus pour que je les fasse chez moi une fois arrivé en France (j’étais au Brésil avec elle à l’époque). Celle-ci est géniale. Une version sans vin blanc existe aussi, pour ceux qui n’aiment pas ça.

La première chose à savoir, pour ceux d’entre vous qui en doutaient, est que cette recette est super simple à réaliser (nul besoin d'utiliser un robot cuiseur)… d’ailleurs comme la très grande majorité des recettes que vous trouverez ici. Bref, c’est un truc sans prise de tête et très difficile à rater. Pour faire ce super poulet au vin blanc il vous faut :

  • 4 ou 5 cuisses de poulet fermier, coupées en deux (pour avoir le pilon et le haut de cuisse séparés). Si vous préférez demander à votre boucher de vous découper un poulet entier, c’est génial aussi.
  • 2 gros oignons hachés
  • 4 ou 5 gousses d’ail écrasées sans la peau
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomates
  • 1 petite boite de tomates pelées (ou des tomates fraiches que vous aurez concassées, mais seulement l’été, sinon elles sont pas assez juteuses et elles ont 0 goût)
  • 1 boîte d’olives dénoyautées (ou pas si vous préférez le faire à la main : il faut appuyer dessus avec le plat du couteau et enlever le noyau !)
  • Des champignons de Paris frais (ou autres, à re-découper s’ils sont trop gros)
  • 1 bouteille de vin blanc (pas de la piquette, sinon ça va être dégueu !)
  • Sel, poivre, thym, laurier

Faites chauffer à feu fort un peu d’huile d’olive dans une cocotte en fonte assez large. Une fois que l’huile est chaude, poser délicatement votre poulet, côté peau en premier. Faites bien dorer le poulet sur toutes les faces puis ajoutez l’oignon et l’ail, à faire revenir aussi.

Faites de la place au centre et ajoutez votre concentré de tomates. Remuez bien pour imprégner tout ce beau monde du concentré (mais pas comme un bourrin, pour ne pas abîmer le poulet). Une fois que tout le monde est bien servi en concentré, versez vos tomates pelées et profitez-en pour déglacer (enlever tout ce qui s’est collé au fond) votre cocotte.

Couvrez ensuite de vin blanc, bien comme il faut. N’ayez pas peur, ça va piquer le nez mais tout ça va s’évaporer à la cuisson. Si vous n’utilisez pas de vin blanc, couvrez de bouillon de volaille. Ajoutez ensuite les olives et les champignons. Salez, poivrez, ajoutez le thym et la feuille de laurier.

Mettez le tout à feu TRES doux, couvrez et laissez cuire jusqu’à ce que le poulet se détache facilement de l’os, environ 45 minutes.

Découvrez et goûtez, ajustez l’assaisonnement. Si vous trouvez que le goût du vin est encore trop présent, n’hésitez pas à laisser cuire découvert ou à ajouter un peu de bouillon de volaille.

Bon appétit les cuisinières et cuisiniers !




0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

2447